Fragments...

Sinon...

La nuit s'étonnera toujours de son aube

Des gouttes d'or mouillées d'étoiles s'éclatent

Et glissent sur le velours d'elle en sa robe

Un désir au clos des yeux ourle ses nattes


Le temps se presse à petits pas de velours

Fendu de nuages élastiques, écarlates

Sous le silence de l'herbe fraiche du jour

Le clapotis du soleil devient acrobate

 

 


Les gouttes de perles rosée s'évanouissent

La douceur du vent s'entortille à ma peau

Laissant les ombres au brouillard de saints offices

Coeur plus verdoyant que de prévisibles vitraux


L'aurore ouvre son ciel sur la danse des feuilles

Les veinules d'un ruisseau tout près s'écoulent

Une branche croustillante effleure mon oeil

Pendant que fond dans ma bouche un kiss cool!

 



09/08/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres