Fragments...

Marginal

 

Où se glisse une larme

Transparente

Sur le souffle du doute

La nuit est béante


Cueillir une seconde

Sans artifice

De l’intime velours

Le calice

Dans l’âcre pénombre

Le délice

Vérités profondes

S’unissent

Complices


Hors du temps

Éclaboussures lactées

Fleurs d’argent

Accords endiablés

S’enlacent, marginales…


Apostrophe fragile

D’une aube tendre

Les parfums subtils

Au secret d’ambre

Envoûtent l’irréel

D’une faim éternelle


Un silence engourdi

Épure un contre bruit


Au vrai d’un soi

L’amour a goût de serein

Libre et sans loi

Sublime jusqu’au mesquin….


Février 2006



25/10/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres