Fragments...

Rêve

 

De toi je n'invente que l'essentiel

Des mots qui fredonnent

Et ta main qui frissonne

Lorsque ma blessure est réelle

Mes rêves à bout de souffle

Dans l'hiver qui tremble

L'éphémère s'emmitoufle

Aux lueurs du vulnérable


Je n'invente que l'invisible murmure

Qui oscille sur mon désert

Source chaude au creux

Plein de présence

Quand vacille sur la terre

Le refuge de l'absence


Je n'invente qu'un pas

Au sourire de ma nuit

Un silence empli d'une voix

Que l'amour incendie


Je n'invente que...le rêve...





25/01/2009
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres