Fragments...

Ailleurs...




Loin des yeux , près du coeur
La vie brûlait dans mes couleurs
Les génies de la cage désenchantée
Découvraient leurs muscles noués

Loin des yeux , près du coeur
Plus fort que les hauts parleurs
Culture distraite et second degré
Paumes abstraites désintégrées

Loin des yeux c'était mon coeur
Une furie en douce ardeur,
Le lit blessé d'un vent violet
Dans un essaim d'absurde saturé

Loin des yeux j'étais à l'heure
A l'heure décousue
Des aveugles à vue...






11/07/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres