Fragments...

Amitié

 

Si le ciel était noir

Sur les pâles esquisses

Des rumeurs orientales

En écoutant Mozart


L'amitié restait nichée

En éclaircie profonde

Sans jamais tricher

En écoutant Dylan


Le partage était riche

Distillant son écume

Sans clocharde nausée

En écoutant les Doors


Des vies qu'on s'connaissaient

Sans même en douter

D'la musique et on riait

En écoutant Boby


Le temps s'asseyait

Sans courber l'échine

Ni trahison glacée

En écoutant les Têtes raides...


A Laulau... Mai 2007



25/10/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres