Fragments...

Confidence

 

Ni facile , ni commode

Ni docile , ni à la mode


C'est ma plume qui fredonne

Les contresens qui feuilletonnent

Dans mes boucles de lionne

J'effleure la différence


C'est l'amour qui m'emporte

Quand l'âme au zénith

Eclaboussée de pluie

Je claque les portes


Il m'apprivoise ce calme extérieur

Les immondices de la civilisation

Se sont éteintes à l'unisson

Au palpitant du cosmos, les heures

Sont des baisers roux , à la pression

Des confidences en permission

Sur les îles blanches des loves and blues

Là où des torrents d'étoiles

Font des siestes marginales

Les voyages suspendus à la lumière

Incrustent le ciel en plein travers


Et je marche droit

Au fil de mes pas

Quelles que soient les foudres

Que les saisons saupoudrent


Aout 2007














25/10/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres