Fragments...

La zique

 

A tous les coins de rue

Elle jubilait

Réclamant son droit

De vivre l'indiscret


Y'avait des rictus en solo

Musette

J'aime pas trop


Des gamins émus

Premiers pas

Sur les cordes musicales

A grimper l'envie

Des les motiver


Du rock, d'la samba

D'la zique plein les bras

Qui tangue sur les lèvres

A déhancher les fièvres


Quelques rombières candélabrées

Engoncées dans leur convenance

Avaient fermé les volets

Sur leur langue râpeuse

Insupportant les bruits

Et cris déchirés de la vie

Mais les exploitant

En vertical suffisant


Les sons marchaient

Sur les trottoirs

Tristes ou joyeux

Une odeur à s'émouvoir


Un soleil de blues

A la cadence chaude

S'offrait aux courants d'air

En terrasse d'un bistrot


J'ai vu tes yeux sourire

Quand la blessure s'échappe...


Juin 2007



25/10/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres