Fragments...

Sang bleu

J'étais venue en ce monde

Pâle et fragile comme un soupir

Nu sur un fil

J'étais perdue dans cette ronde

Comme une voix douce

Au milieu de chardons ensorcelés


Les plages vertes

Les herbes au soleil

Les contours voilés

Offraient des saisons sans papier

Aux horizons illimités


Ma robe a glissé

Sur des paumes accolées

Quand la lumière de vérités profondes

Rêve de fruits frais

Et de rires interminables


Je suis une sauvage

Aux pupilles rebelles

Qui crève sur un rivage

Aux nuits nacrées de sel


Quelques aubes bordées de pastels

Sont des nids inviolables

Quand les frissons éperdus

Se noient dans des horizons de brume


La blessure enlacée

A mon coeur battant

Est une violence secrète

Ma force et ma faiblesse

Où s'imprime mon cri


Les espaces s'encombrent

Ironisant les ombres

Quand les anges spontanés

Respirent trop l'ondée

Des cieux brouillés


Je connais tous ces chemins

De bourrasques en escales

De murets et de colliers

Qui chevauchent les vies

Pour colorer nos vides


Et la raison m'enlace

Dans ses âpres marées

Cherchant la paix

Sous le vent qui brasse

Mon coeur trop blessé...


Juillet 2007







25/10/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres